Une résonannce de la Métropole entre les festivals Jazz à Vienne et Fort en Jazz

Guy Le Querrec est un maître de la photographie, membre de la prestigieuse agence Magnum Photos, observateur privilégié des grands musiciens et grands moments du Jazz. 

«Jazz, jour et nuit» est un des deux événements de coopération culturelle, avec la résidence de Tigran Hamasyan, entre Jazz à Vienne et Fort en Jazz. Ils sont soutenus dans le cadre de la résonance jazz du Pôle Métropolitain qui comprend le Grand Lyon, Saint-Étienne Métropole, la Communauté d’Agglomération Portes de l’Isère (CAPI) et ViennAgglo.En 2010,

 


© Guy Le Querrec / Miles Davis,  Festival "Jazz sur son 31" Toulouse, 1987


Valérie Brujas, directrice du festival vous présente le festival sur Radio Pluriel


Les expositions «Miles Davis» & «Jazz , jour et nuit»

« Miles Davis»

 Cette exposition coproduite par la bibliothèque Carré d'Art de Nîmes et le Festival « Jazz à Nîmes » comprend 8 photographies majeures du musicien, prises à l'occasion de concerts. Guy Le Querrec était encore amateur quand il photographie pour la première fois Miles Davis. C'était le jeudi 1er octobre 1964, à la Salle Pleyel à Paris. Il va le retrouver à plusieurs reprises dans son viseur, côté scène et côté coulisse (aéroports, hôtels, loges), notamment le jeudi 19 juillet 1984 au 9ème International Jazz Festival de Nîmes.Miles Davis n'a pas échappé à son objectif, dont ses plus beaux portraits sont issus.

 

 © Guy Le Querrec/Magnum Photos
Le trompettiste américain Miles DAVIS. Festival « JAZZ SUR SON 31 » à Toulouse au Palais des Sports, en concert avec son groupe comprenant Kenny Garrett (saxophones), Foley McCreary (guitare), Darryl Jones (basse électrique), Adam Holzman (claviers), Rudy Bird (percussions), Ricky Wellman (batterie), mardi 20 octobre 1987


Des rendez-vous inédits pour découvrir l'exposition


Des Promenades musicales «jazz et photos», des rencontres avec Guy le Querrec et  le photos-concert «Roots Africaines»

 


Guy Le Querrec

Pour la première fois dans la Métropole et en Rhône-Alpes, le Fort du Bruissin présente deux de ses plus belles expositions sur le monde du jazz qu'il fréquente depuis les années 60 ; “Jazz, jour et nuit”, 55 photographies dévoilant la vie des plus grands musiciens de jazz et la plus récente concernant exclusivement “Miles Davis”. Le « griot » du jazz dont les photographies sont une forme déterminante de la patrimonialisation du jazz tend un miroir à la famille du jazz tout en lui proposant une narration singulière.

 


Interview de Guy Le Querrec, photographe de l'agence Magnum par Radio Pluriel


LA RESIDENCE DE TIGRAN HAMASYAN

De nombreuses villes de la Métropole ont tissé des liens avec l'Arménie. Plus de 60 000 français d’origine arménienne vivent aujourd’hui en région lyonnaise (sur quelques 500 000 en France).C’est à la suite du génocide de 1915 perpétré par les Turcs dans l’Empire ottoman que les Arméniens rescapés vinrent s’installer en France, principalement dans
trois agglomérations : Marseille, Lyon et Paris. La métropole attira un grand nombre de réfugiés à cause de sa situation géographique et des nombreuses entreprises (textiles, chimiques...) en quête de main-d’oeuvre. Edouard Herriot posa la première pierre de l'église arménienne de Lyon le 26 juin 1954, en 1977 fut inaugurée la rue d’Arménie à
Lyon puis une école arménienne...


Accords, jumelages et échanges se sont multipliés dans toute l’agglomération. Décines est jumelée avec Stepanavan, Villeurbanne avec Apovian, Lyon avec Erevan et Vienne avec Goris. Plusieurs monuments commémoratifs dédiés à la mémoire des victimes du génocide de 1915 ont été édifiés dans l’agglomération lyonnaise. Le plus ancien, celui de Décines date de 1972. Une stèle existe à Meyzieu. En avril 2005, Villeurbanne inaugura son Mémorial du génocide arménien. En 2006, ce fut au tour de Lyon, place Antonin-Poncet avec l'inauguration du mémorial lyonnais.
Une résidence de création à l'IRIS de Francheville dans le pôle métropolitain, territoire et creuset ouvert à l'innovation et à la créativité L'accueil en résidence de création du Quintet de Tigran HAMASYAN à Francheville du 28 mai au 01 juin 2012 va lui permettre de préparer un nouvel opus qui devrait sortir en 2013 chez Universal. La résidence se concluera par un concert le 1er juin 2012 en prélude des festivals “Fort en Jazz” et “Jazz à Vienne” permettant de présenter les premières notes du prochain album “à chaud” l'attention du grand public. Du 4 au 9 juin : il enregistrera son nouvel opus au studio de la Buissonne à Perle-les-Fontaines.

Le Quintet est composé de  :
Areni Agbabian – Vocals, Ben Wendel – Sax, Tigran Hamasyan – Piano, Sam Minaie – Bass, Nate Wood – Batterie.
Fort en Jazz a d'ores et déjà accueilli Tigran Hamasyan en 2008 dans le cadre de ses concerts “Avant-Sons”.
Une résidence qui s'inscrit en complémentarité d'un parcours artistique partant du pôle métripolitain et s'exportant à l'international


Jazz à Vienne, porte en 2012 un coup de projecteur marqué sur cet artiste qui sera présent tout au long de l'édition Jazz à Vienne 2012, tel un fil rouge :

  • mardi 24 avril : Tigran Hamasyan à Paris dans le cadre de "Jazz à Vienne in Paris"
  • samedi 26 mai : concert solo à l'Amphithéâtre de l'Opéra de Lyon dans le cadre de“Jazz à Vienne in Lyon”
  • du 4 juillet au 11 juillet : Tigran Hamasyan à Jazz à Vienne (théâtre antique, JazzMix, Club de Minuit, Académie)

Il sera promu à l'international via le programme “Nouveaux Talents” de l'International Jazz Festival Organization (IJFO) dont fait partie Jazz à Vienne et qui regroupe seize des plus grands festivals de jazz internationaux dont le Festival International de Jazz de Montréal (Canada), Jazz à Juan, Antibes (France), North Sea Jazz Rotterdam (Pays-Bas), London Jazz Festival (Grande-Bretagne).

 


le 1er juin : TIGRAN HAMASYAN QUINTET - 20h30

Une résonance de la Métropole entre Jazz à Vienne et Fort en Jazz
1ère partie
: orTie
25 € I 20 € I 10€   Acheter ma place en ligne

 

 

© Vahan Stepanyan


Interview de Tigran Hamasyan par Jazz Radio


LA VELLE & FRIENDS 20H30

Nouvel album « Special »
25 € I 20 € I 10 €   Acheter ma place en ligne

 

 

© alex klesta


BERNHOFT 20H30

1ère partie : Dreisam
25 € I 20 € I 10€   Acheter ma place en ligne

 

Interview de Dreisam et de Bernhoft par Radio Pluriel en direct du festival :


SANDRA NKAKÉ 20H

Concert-découverte à 10€  Acheter ma place en ligne
(en accord avec Jazz à Vienne)


   

© Benjamin Collombel


Interview de Sandra Nkaké par Night Groove en direct du festival :


KORA JAZZ BAND 22H

Concert-découverte à 10€ Acheter ma place en ligne
 

 © Antoine Castro

 


Interview Kora jazz band et Sandra Nkaké avant leur concert par Jazz radio


OMAR SOSA 20H30

25 € I 20 € I 10€   Acheter ma place en ligne

 

  

> MODIFICATION DE PROGRAMME DU CONCERT DU MERCREDI 13 JUIN 2012
Le festival « Fort en Jazz » a le regret de vous annoncer que Paolo FRESU est arrêté pour des raisons de santé. Nous sommes de tout coeur avec lui et lui souhaitons un prompt rétablissement. Il ne pourra être présent pour son concert prévu le mercredi 13 juin en duo avec Omar Sosa pour leur projet «Alma».
Le festival et Paolo Fresu se sont engagés à se retrouver dès qu'une nouvelle occasion se représentera !
Le festival « Fort en Jazz » a proposé à Omar SOSA de présenter le projet piano solo de son dernier album «Calma» et il l'a accepté.

Le concert de mercredi 13 juin est donc maintenu.

lire la suite


BILLY COBHAM QUARTET 20H30

 1ère partie : ANNE PACEO TRIPHASE

25 € I 20 € I 10€  Acheter ma place en ligne

© Anton Antonov


RENAUD GARCIA FONS SOLO 20H30

2ème partie : Dana Leong solo
25 € I 20 € I 10€  Acheter ma place en ligne

 

 

 

 

 


© Caroline Pottier

 


ROOTS AFRICAINES

 Photos-concert de Guy Le Querrec, Louis Sclavis, Henri Texier, Christophe Marguet

25 € I 20 € I 10€   Acheter ma place en ligne 


FETE DE LA MUSIQUE

Fort en Jazz renouvelle son partenariat avec les musiciens amateurs pour clôturer le festival en beauté !
Plusieurs scènes seront ouvertes à toutes les expressions musicales pour le bonheur du plus grand nombre : chanson, musique instrumentale, rock, chorales...


Hors les Murs - 2012

 "SCENES ET COULISSES DE FORT EN JAZZ 2012"

Photographies de Stéphane Ernst
Exposition du jeudi 9 mai au samedi 22 juin 2013 / Médiathèque de Francheville / 1 Montée des Roches

Cette exposition produite par le festival Fort en Jazz nous donne à voir le regard que le photographe Stéphane Ernst a posé les artistes accueillis à l'occasion de la 23 édition. Il était présent durant tout le festival : lors les résidences des artistes, avec les techniciens, le public...
Il nous révèle un point de vue sur les artistes que le public ne voit pas ou rarement grâce à des "arrêts sur image" ou à des prises de vues de la préparation des musiciens lors de leur répétition ou après le concert. Le choix des photographies a été réalisé conjointement avec Valérie Brujas, directrice du Festival parmi plus de 400 clichés avec comme ligne directrice la volonté de ne pas forcément présenter une image esthétisante des artistes que l'on voit souvent. L'objectif a été d'essayer de choisir des images qui caractérisent la personnalité, le projet ou encore l'engagement musical des artistes. Une autre manière de voir le jazz.

Stéphane Ernst est né en 1971 vit à Rontalon et travaille à Francheville.
Il effectue des reportages sur l'exclusion, les situations d'handicap, l'artisanat, le spectacle vivant

ET SI VOUS SORTIEZ AU CAFE DU FESTIVAL !

Fort en Jazz c'est aussi la possibilité de passer un moment convivial autour d'un verre ou d'une assiette gourmande avant les concerts, à l'entracte et après les concerts.
Il est aussi ouvert à tous pendant les soirées et vous pouvez bénéficier gratuitement de la retransmission en directe sur écran géant du concert en "live" en toute simplicité...amenez vos amis et votre famille !

Une autre façon de vivre Fort en Jazz !
 

LES JEUNES AU COEUR DU FESTIVAL !

Fort en Jazz s'engage auprès des jeunes et leur propose de nombreux rendez-vous et de nouveaux avantages !

  • un tarif d'entrée aux concerts en baisse de 30% à 12 €
  • des visites découverte en famille de l’exposition avec jeu multimédia ou contes ou séances musicales : 3€ tarif unique sur reservation au 04 72 13 71 02. Tous les dimanches du 14 avril au 14 juillet à 16h
  • des séances de découvertes des grands musiciens de jazz à la médiathèque,
  • de venir jouer le 16 juin avec leur groupe sur la scène de festival à l'occasion de la fête de la musique.
     

LE FORT DU BRUISSIN DE NOUVEAU A L'AFFICHE !

Fort en Jazz conclura sa 24ème édition par un concert symbolique et festif à plus d'un titre. «The Lost Fingers» est un trio dont le nom fait référence à la perte de deux doigts par Django Reinhardt lors d'un incendie de sa roulotte. Ce phénomène musical venu du Canada reprend avec humour et virtuosité des tubes des années 80 revisités façon jazz manouche. Ces québécois n'ont pas arrêté de tourner dans les plus grandes scènes du monde depuis leur énorme succès au Festival International de Jazz de Montréal. Des airs tziganes avec des arrangements pop et jazz, pour une dernière du Festival au Fort de Bruissin. Un relais musical avec Vienne puisque Lost Fingers est le groupe phare de la Caravan Jazz à Vienne qui arpente les routes pour faire découvrir le jazz là où l'on ne l'attend pas !

 

 LA METROPOLE FAIT RESONNER UNE FOIS DE PLUS FORT EN JAZZ ET JAZZ A VIENNE

Au cœur de la Métropole en Rhône-Alpes, le Fort du Bruissin de Francheville présente l’exposition «Django Reinhardt, swing de Paris» produite à l’occasion du 60ème anniversaire de la mort du guitariste, inventeur du «Jazz manouche», nouveau genre musical qui fait désormais partie intégrante du patrimoine culturel français et universel. 
Cette exposition est une adaptation de l’exposition conçue par la Cité de la musique. Réalisée en partenariat avec la Ville de Francheville, elle est exceptionnelle à plus d’un titre. On peut y voir une forme innovante de coopération culturelle entre l’établissement public de la Cité de la musique dépendant du ministère de la Culture et deux établissements publics culturels créés par des collectivités territoriales de Vienne et de Francheville. L’exposition est une production culturelle de dimension internationale, et la 2ème résonance entre les deux festivals - Jazz à Vienne et Fort en Jazz - avec le soutien du Pôle métropolitain.